Farfadus Poudlard


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 William John Duagen.

Aller en bas 
AuteurMessage
William J. Duagen
Gryffindor's student ~ 6ème année ~ Gryffondor Addict *
Gryffindor's student ~ 6ème année ~ Gryffondor Addict *
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 09/09/2007

Fiche RPG Farfadus
Animal de Compagnie: Chat Chat
Message perso: So Willy.
Votre Humeur: Trow beau

MessageSujet: William John Duagen.   Dim 9 Sep - 15:54

Nom : Duagen
Prénom : William, John.
Date de naissance : 12 Mars 1977.
Âge : 16 Ans.
Maison / Année : Sixième, Gryffondor.

Physique.

A l'époque où seuls les charmeurs qui se soignent réussissent à garder un minimum leur quote auprès des filles, existent également les mecs moyens, ceux qui se prennent pas la tête. Un exemple typique qu'est William. Si son visage aux premiers abords est avantageux de part ses traits quasi-parfaitement dessinés et de son regard revolver, ses cheveux ne sont coiffés que lorsqu'ils commencent à réellement le gêner, et ses tenues quelque peu négligées. Ce n'est pas pour ça qu'il est malpropre, comprenons-nous. Non, il est tout simplement ... Simple. Sans artifice. La forêt vierge qui lui sert de chevelure est d'une couleur ébène fort belle et plaisante. Si seulement son propriétaire prenait le temps de la soigner, elle ressemblerait peut-être à autre chose que cette caricature de coiffure. Son regard profondément marron n'est en aucun cas son atout de charme, mais reste néanmoins une des choses qu'il préfère en lui. Quand à sa carrure, contrairement au reste, il s'en occupe. Inconsciemment, certes, mais il s'en occupe tout de même. D'une nature très speed et incapable de tenir en place, il s'est forgé au fil du temps un physique capable de combattre la vie du quotidien avec une réelle aisance. M'enfin, de là à dire qu'il est musclor ... Mais il en reste très svelte et agile.

Caractère.

William est tout sauf un petit garçon sage. Agité depuis toujours, ce garçon adore tout ce qui peut le mettre en danger de prêt ou de loin. Je parle bien évidemment de danger physique. Fonceur dans l'âme, il est adepte des techniques physiques rapides plutôt que de la réflexion habituelle. Chose qui lui causa pas mal d'ennuis dans sa carrière d'élève à Poudlard. La principale fut bien évidemment celle qui vint en évidence dès les premiers cours à Poudlard : la théorie ( qui était 65% des cours ) ne lui réussissait pas le moins du monde, contrairement à la pratique où il brillait. Son incapacité à la réflexion pure fut rapidement sanctionnée dès les premiers examens, et ceci se mêlant à la flemme naturelle de l'étudiant en ce qui concernait les révisions, il était désormais évident qu'aucune matière théorique ne lui réussirait. Qu'à cela ne tienne, dès les BUSEs passées, ses options seraient pratiques. Passons. A côté de ce tempérament fonc'dan'l'mur se trouve également une grande capacité à la rigolade et une sociabilité fort plaisante. Une capacité à la rigolade peut-être trop développée. Quasiment envahissante sur le peu d'écoute dont il fait preuve en cours. Ouais, en fait, une véritable distraction qui empêche certainement le bon fonctionnement du jeune homme. Il en reste néanmoins studieux quand le sujet lui plaît, comme par exemple en potion. Les mélanges d'ingrédients pour au total avoir une mixture aux divers effets, c'est son dada. Peut-être une future vocation ?

Histoire & Années passées à Poudlard.
( Sous forme de RP. )


« William ! »

Un éclair illumina sa chambre. En cette soirée pluvieuse et orageuse, il fêtait son anniversaire. Ce 12 Mars 1988, un jeune garçon allait prendre une année de plus. Onze ans déjà. Son grand frère, Reese, lui, en avait une de plus. Mais son grand frère, il était pas normal. Son grand frère, au lieu d'aller au collège comme tous les autres garçons de son âge, il allait dans un pensionnat toute l'année, appelé Podlar. Drôle de nom. Là-bas, ils pratiquaient la magie, ils apprenaient à faire virevolter des choses, plein de trucs qu'il ne pourrait malheureusement jamais toucher du doigt. Mais bon, il valait mieux qu'il soit normal après tout. Après une dernière supplique de la part de Mrs Duagen, William abandonna sa construction de Tour Effeil en pétards qu'il ne pourrait de toute façon pas lancer ce soir à cause du temps, et descendit les escaliers quatre à quatre en direction du salon où se trouvait la famille.

Le salon était particulièrement bien décoré pour l'occasion, je ne pense pas avoir besoin de vous détailler toutes les banderoles affichées qui souhaitaient tour à tour un bon anniversaire au jeune garçon. Dans le canapé était affalé son père, rentré après une dure journée de repos, pipe entre les dents, journal entre les mains. Quelques cercles de fumaient sortaient de la pipe en bois qui laissait sentir une odeur de tabac. Il lança un bref sourire à son père qui se transforma en une expression de dégoût après avoir respiré deux cercles de tabac fort écoeurants. Il n'attendit pas plus longtemps pour rejoindre sa mère à la cuisine. Celle-ci prit un air faussement fâchée quand elle le vit entrer.

« Ah bah enfin, je pensais que tu me ferais attendre encore plus ... Mets-toi à table, on va bientôt manger ... »

Alors que sa mère s'évertuait du mieux qu'elle pouvait de dissimuler le contenu du plat de ce soir, il s'empressa d'aller s'asseoir à la grande table du salon. Une fois de plus, Mrs Duagen avait mit les moyens. Grande nappe aux motifs dorés élégants, bougies de cire installées de façon à décrire un 'onze', assiettes et couverts dorés ... Il savait bien qu'il devait ça à son père qui était à la tête d'une grande entreprise de produits ménagers qui faisait fortune, et que c'était grâce à lui qu'ils pouvaient faire des petites folies rien que pour lui. Ce ne fut que lorsque sa mère et son père furent à table qu'il ressentit un petit pincement au coeur pour son frère qui n'était pas là aujourd'hui, puisqu'à Podlar. Il ne savait même pas si il pensait à lui en cet instant, ce qui renforça fortement son sentiment de délaissement. M'enfin, il avait son père et sa mère, c'était déjà ça.

Après le copieux repas préparé par Mrs Duagen arriva le moment du gâteau d'anniversaire. Le grand moment. Un grand sourire aux lèvres, William attendait avec impatience la partie la plus appréciable du repas. A peine le gâteau posé sur la table que la totalité des lumières qui éclairaient la salle s'éteignirent dans une explosion sonore. Les ampoules avaient explosé sous le coup de la surtension. S'ensuivit un éclair fort impressionnant et bruyant qui fit sauter sur place le jeune William. Tout se passa très vite. La mine déconfite il hurla, les bougies disposées sur la table s'allumèrent brusquement et lévitèrent. Les parents Heagan furent très surpris et en arrivèrent à une conclusion simple : il était sorcier. Avant même d'avoir le temps de prononcer un mot, deux hiboux vinrent frapper à la fenêtre en même temps ...

* Un peu plus tard ~

« Je suis désolé de pas être là pour ton anniversaire petit frère, je te souhaite tout de même un bon anniversaire. Ci-joint un colis de sucreries sorcières, j'espère que ça te plaira ... »

A côté de cette lettre envoyée par son frère et de la boîte débordante de Fizwizbiz et de Chocogrenouilles se trouvait la lettre de convocation à Poudlard ainsi que la liste des fournitures. Il était comme son frère ... Mais quelles aventures réservaient le monde magique à William ? Seuls les astres le diraient. Il était déjà Minuit et demi. Soupirant, il rangea avec désinvolture cadeaux et lettres pour rejoindre morphée dans de lointaines contrées magiques. C'est dans des moments pareils que l'on se rend compte que la magie exposée aux enfants trop jeunes leur fait perdre pied dans le monde réel.

« Mmh ... Oh, Duagen, je vois. Avancez donc, je vais chercher ce qu'il vous faut en matière de baguette. »

Cet homme, un peu excentrique, Ollivenders, s'occupait de lui pour quelques instants. Le temps de le convaincre d'acheter une baguette magique qui lui correspondait. Que cette baguette soit composée de bois de saule cogneur ou agrémentée d'une plume de hibou, l'important pour lui était qu'elle marche. Après plusieurs essais moins convaincants les uns que les autres – Il avait réussit à briser trois fois la vitre et d'enflammer deux fois les cheveux d'Ollivenders – on lui proposa une dernière baguette. Composée de poil de licorne d'outre atlantique et de bois de roi de saule pleureur. Autant vous dire que part sa composition elle allait être fort chère. Et malheureusement pour les parents Duagen, cette baguette réussit à William, qui fit léviter un pot avant de le reposer avec douceur. Un sourire satisfait sur les lèvres, William regarda son père acheter ce qui allait être son instrument jusqu'au bout de sa vie tandis que le père grimaçait de devoir échanger encore des Gallions contre des Livres anglaises.

Le reste des courses sorcières se firent sans aucun problème notable si ce n'est le choix cornélien de l'animal à choisir. Le grand dilemme de tous les enfants sorciers. Chat ou Hibou ? Tel était l'hésitation de William. Il finit par prendre un chat, tout en sachant qu'il allait devoir emprunter l'oiseau de son frère. Tant pis, il aurait son félin pour lui tout seul. S'ensuivirent l'arrivée au quai neuf trois quart, les au revoirs aux parents, et le voyage dans le train. Voyage on n'peut plus ennuyeux, où il avait eu la chance de tomber dans un compartiment de personnes comme lui. En espérant qu'ils se retrouvent dans la même maison. Après, vous connaissez la chanson. On s'habille en sorcier, on prend les barques, on arrive dans le hall, puis dans la grande salle, et on ...

« WILLIAM JOHN DUAGEN ! »

McGonagall venait d'appeler son nom. Et bah. Pour être rapide c'était rapide. D'une démarche peu assurée il se dirigea vers le choixpeau, qui donna son verdict.

« Mmh ... Un Duagen hein ... Le deuxième à Poudlard. Voyons voyons ... Une capacité à semer le trouble, une agitation quasi permanente, un goût prononcé pour l'aventure ... Aucun doute ... Gryffondor ! »

Oui, ça c'était passé ainsi. Sauf que maintenant qu'il était en sixième année, beaucoup de choses avaient changé. Le corps enseignant, le directeur ... Les maisons même, avec l'installation d'une nouvelle, Farfadus. Cet excentrique risquait de ne pas être à la hauteur de Dumbledore, les années précédentes. Boarf, du temps qu'il ne durcissait pas le règlement ...


Épilogue

Comment trouvez-vous le forum ? : Pas mal, j'aime bien.
Comment l'avez-vous découvert ?: Par Sam McAthir.
Prévoyez-vous créer d'autres personnages ? Certainement.
Question Règlementaire : "Hogwarts will always be there for those who needs help"
Détail à part : La personne sur l'avatar est Adam Brody. =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam McAthir
Hufflepuff's Student **Administrateur en Chef** Mes Farfadusiens, j'vous aimes \O/
Hufflepuff's Student **Administrateur en Chef** Mes Farfadusiens, j'vous aimes \O/
avatar

Nombre de messages : 566
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Date d'inscription : 29/08/2007

Fiche RPG Farfadus
Animal de Compagnie: Chat Chat
Message perso: Alex, c'est pas mes bas qui sont dans ton lit. T.T
Votre Humeur: Kawai

MessageSujet: Re: William John Duagen.   Dim 9 Sep - 15:57

Bienvenue sur Farfadus Poudlard ! Big Green
C'est une très bonne présentation, bravo. ^^ Tu seras donc à GRYFFONDOR, en 6ème année.

Excellent jeu sur FP =3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfadus.1fr1.net
 
William John Duagen.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» William Regal VS John Cena
» JOHN WILLIAM WATERHOUSE
» William Regal VS Drew McIntyre & Jack Swagger.
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farfadus Poudlard :: ORGANISATION, HORS-JEU . ♣ :: Le Registre de la Chance :: GRYFFONDOR-
Sauter vers: